25/09/2013

Débat RTS (2): Delphine, Céline, blondes en vue

Les brunes comptent pas pour des prunes, mais les blondes sont des bombes. Pas la bombe que prépare madame Künzler. Pas non plus de ces blondes qui cherchent le Géant Vert dans un champ de maïs. Des bombes anatomiques. J’ai parlé hier de Delphine Perrella-Gabus. Aujourd'hui je rajoute six candidats à ma petite galerie de portraits décalés.


élections,geneve,2013,jenni,roussel,seydoux,poggia,amaudruz,hodgers,Céline Amaudruz: peut faire mieux. Avec ses cheveux en ordre de marche et sa raie bien au milieu pour fendre les rangs adverses, son regard qui tue et son charme sans forcer (elle est tombée dans la marmite quand elle était petite - je sais, madame Salerno, le monde est injuste), elle peut faire des ravages sans avoir besoin de lancer des oeillades. La brise est agréable mais il manque ce quelque chose qui terrasse définitivement, ces rouleaux qui s’écrasent sur la digue jusqu’à la submerger. On aimerait que le ton suive et que ses rafales dépassent le 5 sur l’échelle de Beaufort. Mais en a-t-elle l'énergie?


élections,geneve,2013,jenni,roussel,seydoux,poggia,amaudruz,hodgers,Antonio Hodgers: y a-t-il quelque chose à dire de lui? Toujours sous le bon angle face à la caméra. L’air d’un grand ado lisse et feutré. Sourire en coin qui a dû en faire tomber plus d’une. The Seductor. On en oublierait qu’il est candidat. Son regard s'anime un peu quand la jolie maquilleuse repasse sur le plateau avant le direct. Son côté gentil garçon le placerait bien en fin de soirée de fête des promos, quand les gens s’en vont et qu’il reste seul. Une question: si gentil, si lisse, où met-il le reste de ce qui constitue normalement un homme? Je sais: il se lâche en taxi. Les hommes roses ont aussi leurs humeurs. Mais chuuut... L'image du bon fils est plus rassurante.


élections,geneve,2013,jenni,roussel,seydoux,poggia,amaudruz,hodgers,Mauro Poggia: il est carré de chez carré. Tu empiles plusieurs Poggias l’un sur l’autre et tu as ta maison en Lego. Solide, bien dans sa tête. On peine à l’imaginer autrement que comme il se présente. Pas d’effet de manche, super régulier, pas original. Ne laisse rien dépasser de personnel. Tout est sous contrôle.




élections,geneve,2013,jenni,roussel,seydoux,poggia,amaudruz,hodgers,Pierre Jenni: j’en parle ailleurs et je lui donne la parole sur mon blog. Une belle gueule de Conseiller d’Etat, notre Horatio Caine genevois. Il sait aussi mettre la cravate. Utile quand il représentera le Conseil d’Etat en Chine pour parler de mobilité avec les autorités de Pékin.

 
élections,geneve,2013,jenni,roussel,seydoux,poggia,amaudruz,hodgers,Laurent Seydoux: c’est dur de se planter en direct. Il était touchant à dire de voter pour lui et à offrir une respiration. Sauf qu’on a eu droit à un modèle de stress live! Il ne respirait presque plus. Il est parti dans tous les sens et voulait en mettre trop. Comme si les spectateurs retenaient plus d’une idée à la fois, et plus de trois idées en tout sur 70 minutes de débat.


élections,geneve,2013,jenni,roussel,seydoux,poggia,amaudruz,hodgers,Alexis Roussel: aïe! Le manque de fond politique se fait sentir. Il a bien tenté d’égrener son catalogue fabriqué de bric et de broc, mais de manière monocorde et dans une posture si raide qu’il a fini par chuinter le son. A la fin il parlait trop vite, trop bas, et on ne comprenait plus grand chose. Cette rigidité, cette posture monolithique, cette absence de charisme et d’expression sur le visage: est-il sous auto-hypnose? Je maintiens ce que j'ai écrit ailleurs: son mouvement n'a pas l'ADN d'un parti politique.

08:46 Publié dans Humour, Politique | Tags : élections, geneve, 2013, jenni, roussel, seydoux, poggia, amaudruz, hodgers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.