05/10/2013

Les genevois en fureur... de lire?

On ne sait pas quelle fureur les élections déclencheront, si c’est le cas. Mais les genevoises et genevois sont invités à lire passionnément, furieusement, la semaine prochaine.


geneve,fureur de lire,sade,isabelle huppert,Le festival Fureur de lire se déroule en effet du 8 au 13 octobre, sur le thème de l’utopie, avec de nombreux événements centrés autour de la maison de quartier de Plainpalais. Le programme complet est disponible ici sur le site de la ville.

Entre autres, Isabelle Huppert lira des extrait de Sade, Juliette et Justine, le vice et la vertu.

Pour se mettre en bouche - si j’ose dire, un petit-avant-goût, classé X, extrait de Juliette ou les voluptés du vice:



"Oh ! ma bonne, ma chère bonne, me dit Olympe en baisant ma bouche avec ardeur, tu es bien putain, je t'adore ; voilà comme il faudrait que fussent toutes les femmes. Qu'elles sont imbéciles celles qui ne sacrifient pas tout à leurs plaisirs : Ah ! qu'elles sont stupides celles qui peuvent avoir d'autres dieux que Vénus ... d'autres moeurs que celles de se prostituer sans cesse à tous les sexes, à tous les âges, à toutes les créatures vivantes. Oh ! Juliette, la plus puissante des lois de mon coeur est le putanisme ; je ne respire que pour répandre du foutre ; je ne connais ni d'autres besoins, ni d'autres plaisirs".


Et spécialement pour Hani Ramadan qui me suggère de passer trois mois sans parler de sexe (Bouh le jaloux! Lui-même ou ses adeptes peuvent-ils passer trois jours sans y penser?), deux pages de la BD Juliette et Justine, à ne pas mettre dans toutes les mains. Si vous ouvrez vous êtes prévenus, c’est très hot. Cliquer sur Carré rose à vos risques (visuels) et périls (érotiques).

geneve,fureur de lire,sade,isabelle huppert,

15:59 Publié dans Culture, Genève | Tags : geneve, fureur de lire, sade, isabelle huppert | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Je suggère ce lien pour M. Ramadan
http://epaper.tamedia.ch/Products/TDG-TG/20131005/pdf/page38.pdf
Dans cet article qui explique les raisons pour lesquelles les animaux (et les hommes en sont évidemment) sont rarement monogames et lorsqu'il le sont, ce n'est que pour la durée nécessaire à l'autonomie de la progéniture.
Ainsi, malgré la fureur puritaniste des défenseurs d'une institution qui n'existe que depuis peu de temps dans l'histoire humaine, le mariage, on y découvre (pour les novices) que le mâle est programmé pour inséminer le plus largement possible.
Autant le faire avec plaisir. De part et d'autre.

Écrit par : Pierre Jenni | 05/10/2013

@Hommelibre ,a défaut d'érection organisons des élections! sans maisons closes les hommes ne savent plus quoi inventer pour se passer le temps/rire
tout bon dimanche pour vous

Écrit par : lovsmeralda | 06/10/2013

Les commentaires sont fermés.