29/10/2013

Conseil d’Etat 2e tour: Céline Amaudruz, «Oeil de Faucon»

Contrairement à la rédactrice en chef du Matin Ariane Dayer, je ne considère pas l’UDC comme un parti fasciste. Même pas vraiment nationaliste. Je dirais plutôt qu’il s’agit d’un mouvement patriotique qui, dans un monde où les frontières ne sont pas abolies, défend les natifs et citoyens suisses en premier lieu.


conseil d'etatr,geneve,élection,udc,céline amaudruz,terre,nation,amérindiens,oeil de fauconL’amour de la terre

Ses racines paysannes impliquent l’idée que la terre, le sol est sacré et que l’on ne peut y toucher sans l’accord de ceux qui y ont bâti leur vie. Il est donc également pour la libre entreprise fondée sur la valeur du travail et du mérite personnel.

On se souvient des affiches malheureuses des corbeaux et du mouton noir. Ce genre de message dessert le parti et en donne une image caricaturale. Il y a moyen de parler de patrie sans se faire d’ennemis. Il y a là excès dans la communication politique. Cette caricature fait naître le risque que des nostalgiques d’un autre ordre social ne trouvent à l’UDC une niche. L’amalgame entre la notion de terre et d’appartenance d’une part et la suprématie raciale a été malheureusement martelé dans un passé proche. Pourtant cet amalgame n’a rien d’automatique. L’amour de la terre et la prévalence donnée à ceux qui y vivent et en vivent ne peut être assimilée ni à du fascisme ni à un traditionalisme désuet. La terre, nous en vivons tous, nous tirons d’elle notre subsistance. Nier cela n’aurait aucun sens.

Quand les iroquois chantent ces paroles, nous les admirons et sommes remplis de respect envers la culture amérindienne pour qui le lien à la terre est mystique:

«Nous rendons grâces à notre mère, la terre, qui nous soutient. Nous rendons grâces aux rivières et aux ruisseaux qui nous donnent l'eau. Nous rendons grâces à toutes les plantes qui nous donnent les remèdes contre nos maladies. Nous rendons grâces au maïs et à ses soeurs les fèves et les courges, qui nous donnent la vie».

Et quand une femme Wintu dit:

«L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les arbres, détruit tout. L'arbre dit « Arrête, je suis blessé, ne me fais pas mal ». Mais il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait. Il arrache les arbres et les ébranle jusqu'à leurs racines. Il scie les arbres. Cela leur fait mal. Les Indiens ne font jamais de mal, alors que l'homme blanc démolit tout.»

l’homme blanc n’est-il pas le mouton noir ou le corbeau de son peuple?


Oeil de Faucon

Pourquoi donc en Europe l’amour de la terre serait-il passéiste, nationaliste,conseil d'etatr,geneve,élection,udc,céline amaudruz,terre,nation,amérindiens,oeil de faucon mauvais? Même si je ne suis pas nationaliste, même si je voudrais une patrie européenne, je reconnais l’importance du territoire dans la construction des individus et des peuples qu’ils forment. Celui qui vient dans une maison frappe à la porte et attend qu'on lui dise: «Entre». Alors, il est le bienvenu.

Cette introduction un peu longue pour dire qu’il y a de l’indienne chez Céline Amaudruz. Elle a dans le visage cette expression, cette intensité du regard, cette ombre sauvage avec lesquelles on se représente certaines populations amérindiennes. Et puisque leur tradition est de donner un nom issu de la nature, si j’en avais une quelconque autorité je la baptiserais «Oeil de Faucon». Elle a l’éclair, la rapidité, la projection de soi qui font penser au faucon. Elle en a même le bas du visage mince et la continuité de l’arête nasale avec le front. Je lui prêterais même volontiers une sensibilité de shaman. Mais elle est encore un peu jeune pour le savoir et l’incarner.

Le faucon est l’oiseau le plus rapide. C’est un chasseur hors pair. Comme les rapaces il sait rester en attente. Quand il voit l’objectif il sait évaluer son intérêt et les ressources de vol dont il aura besoin. Une fois lancé il le rate rarement.

Les humains ont ainsi des qualité analogues à celles que l’on attribue aux animaux. Il n’y a pas de bons ou de mauvais animaux, il n’y a que des besoins et des stratégies de vie. Les amérindiens savaient cela et quand ils baptisaient un enfant de son nom d’animal totem, c’était le fruit d’une observation et une mise en valeur de ses qualités les plus essentielles.

Je ne sais pas si Céline Amaudruz dispose réellement des qualités du faucon. Seuls ses proches peuvent le dire. Nous le verrons aux résultats politiques si elle est élue au Conseil d’Etat. Mais le sera-t-elle? Sa flamme suffira-t-elle à emporter l’adhésion?

Je ne sais pas si elle sera sur mon bulletin de vote. Je me garde la liberté de choix jusqu’aux derniers jours. Le fait que son parti ait porté l'initiative pour la traversée de la Rade par un tunnel est un atout sérieux, car je soutiens cette traversée comme étant un projet actuel majeur, concrètement et psychologiquement, pour Genève. Evidemment certains diront: «C’est une UDC, parti nationaliste, droite extrême, blablabla». Je n’ai personnellement pas peur de l’UDC ni de madame Amaudruz, pas plus que de madame Emery-Torracinta ou d’Eric Stauffer. En démocratie aucun débat ne devrait être tabou. Après tout, les amérindiens ont tenté de défendre leur terre contre les étrangers conquérants. On les loue pour cela et pour le respect qu'ils avaient de leur terre. Pourquoi ce qui est admis chez les amérindiens devient-il diabolisé en politique européenne?

Bon, je n’ai pas dit beaucoup de madame Amaudruz. Quoique...



2e tour, billets précédents:

Un choix embarrassant

Anne Emery Torracinta

Le Parti Pirate sexiste

La préférence genevoise

Isabel Rochat

Eric Stauffer


Commentaires

Article rempli de sagesse mais ce que les Indiens ne révèlent pas c'est encore les nombreux enfants maltraités dans les pays qui arrosent l'occident de conseils environnementalistes.
Le parti UDC a encore des hommes et femmes qui à l'inverse de beaucoup d'autres ne gobent pas toutes les couleuvres et pour se faire prennent en compte l'avis des citoyens aussi éclairés que ceux d'Œil de Faucon
toute belle journée pour vous Hommelibre

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2013

Ne vaudrait pas mieux avoir l'oeil du vrai vautour plutôt que celui du faucon?

Écrit par : Déblogueur | 29/10/2013

Les commentaires sont fermés.