05/12/2013

Après le Colorado, la fumette autorisée à Genève?

Dès le 1er janvier il ne sera plus illégal de fumer son joint tranquille dans l’Etat du Colorado. Cela pourrait rapporter 50 millions de francs à l’administration. Le Colorado a déjà autorisé la vente de cannabis à des fins thérapeutiques.


cannabis,légalisation,prohibition,geneve,joint,Le nouveau camp du progrès

De nombreux malades atteints de pathologies lourdes en connaissent bien l’effet thérapeutique. Cette plante mérite une place de choix dans l’accompagnement de certaines maladies. Je l'ai moi-même constaté.

Elle est connue dans différentes cultures également pour son aspect festif et dans le cadre de rituels anciens. Légale en Europe jusqu’à la moitié du XXe siècle, connue de nombreux écrivains et artistes, utilisée également pour ses fibres, elle a été diabolisée depuis lors.

Son sort illustre la rupture culturelle profonde qui s’est produite après la deuxième guerre mondiale. L’Europe a comme perdu la mémoire sur son passé et s’est alors forgé de nouveaux mythes purificateurs dont nous ne sommes pas sortis. Le noircissement du Moyen-Âge, le pouvoir absolu du progrès, le mythe de la femme victime, et aujourd’hui la prohibition de la prostitution font partie de ce mouvement dans lequel les humains amnésiques tentent de se recréer des repères en diabolisant ceux du passé, quitte à fausser ou à effacer l’Histoire.

Aujourd’hui le vrai progrès intellectuel a changé de camp. Il est du côté de ceux qui pensent qu'il ne faut pas faire table rase du passé, ceux qui ne ne veulent pas brader notre héritage, sans toutefois être opposés à une évolution sociétale réfléchie, hors des pensées-slogans et de la dictature émotionnelle actuelles. Ceux qui veulent redonner du sens aux mots «pensée, débat, liberté, responsabilité». Le changement qui s'opère est profond même s'il n'est pas encore très visible.¨

 

Une solution rationnellecannabis,légalisation,prohibition,geneve,joint,

Légaliser le cannabis fait partie du nécessaire travail de réintégration de notre passé afin d’en finir avec la fuite en avant actuelle et le consumérisme politique et économique effrénés. La réintégration de notre Histoire c’est aussi remettre l’humain au coeur de notre pensée européenne, le détachant des théories purement abstraites et décorporées (Homme nouveau, surhomme, communisme, fascisme, indifférenciation des genres, positivisme absolu, etc).

J’ai à différentes reprises défendu la légalisation du cannabis, entre autre ici où je relevais combien la prohibition est une guerre perdue. Bien que cette question soit loin de faire l’unanimité, elle vient d’être remise sur le devant de la scène pas un groupe de députés genevois issus de plusieurs partis. Ils proposent d’ouvrir des clubs légaux où les consommateurs pourraient acheter leur herbe, une herbe contrôlée qui de plus rapporteraient à l’Etat.

«C’est en particulier sous l’angle de la sécurité que le groupe a examiné le sujet. «Dans la police et la justice, beaucoup de personnes s’occupent de réprimer le cannabis – ce qui coûte 200 millions de francs par an au pays -, mais sans parvenir à l’éliminer, constate la socialiste Lydia Schneider Hausser. Tout au plus parvient-on à contenir le marché. Mais dans les faits, on perd toujours plus le contrôle, dans l’espace public, de ce marché puissant et faramineux en termes de chiffre d’affaire et d’organisation mafieuse».

La solution qui a la préférence des députés est «la voie espagnole des associations de consommateurs. On s’inscrit, on cotise et ce club ne produira que ce qui est nécessaire à ses membres. Il est facile à contrôler, il crée des emplois, on peut le taxer et y adjoindre du personnel de prévention.»

Qu’on le veuille ou non le cannabis fait partie de notre culture, depuis très longtemps, et la prohibition n’y a rien changé. Je salue cette initiative audacieuse, réaliste et cadrée.

A suivre en 2014.

 

21:37 Publié dans Air du temps, Politique | Tags : cannabis, légalisation, prohibition, geneve, joint | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Genève bouge sauf ceux qui fument du canabis et restent affalés sur leur canapés.

Écrit par : norbertmaendly | 06/12/2013

Il y en a bien sûr, comme il y en a qui restent affalés même sans rien, ou à un comptoir devant leur verre. Mais vous seriez étonné du nombre de gens qui fument modérément, bossent, sont actifs.

Écrit par : hommelibre | 06/12/2013

Bonjour hommelibre

Excellent plaidoyer que le vôtre :-)

Fumeur depuis une trentaine d'années j'aimerais toutefois ajouter quelques règles importantes:

Attention, peu ou prou les gencives ramassent.
Attention, peu ou prou la gorge ramasse.

Interdiction formelle aux mineurs ainsi qu'à tout conducteur de véhicule.

Voici ce que j'en pense. Pour le reste, c'est un produit plus que rigolo (une fois maîtrisé), anti-inflammatoire notoire (ne fonctionne pas sur tout) et surtout naturel (n'est pas comprise la culture "in-door").

En conclusion, j'ai 57 ans et il n'est toujours pas un médecin à me connaître.

A l'attention de M. Maendly:

C'est volontiers que je parlerais de faiblesse & canapé avec vous.

Écrit par : absolom | 06/12/2013

Les commentaires sont fermés.