30/09/2015

Pélléas et Mélisande : un grand Debussy à Genève

L’oeuvre magistrale de Claude Debussy sera jouée cette semaine à Genève, les 1er, 3 et 4 octobre, à la salle Jean-Jacques Gautier à Chêne-Bougeries. Elle est mise en scène et dirigée par Jean-Marie Curti, directeur de l’Opéra Studio à Genève.

 


PélléasFlyer.jpg70 musiciens entoureront les protagonistes. L’ayant vu cet été à Samoens, je recommande le spectacle à tous les amoureux de Debussy et de l’opéra. Le texte (en français) du poète belge Maurice Maeterlinck est fascinant de simplicité, de répétitions audacieuses, d’images saisissantes. La musique de Debussy est toujours étrange, déroutante parfois, d’une richesse insoupçonnée. Il faut y plonger et entrer dans le voyage. Moi qui ne suis pas très fan d’opéra, je suis saisi par celui-ci.

 

Un flyer en pdf vous en dit un peu plus ici.

 

Pour les réservations voir le site de l’Opéra Studio ici.

 

 

J’ai déjà écrit un billet sur les représentations de l’été (extrait):

 

« Claude Debussy ce sont les rêveries. Les brumes sur les champs labourés; les oiseaux jaillissant d’un fourré; les levers de soleil sur la colline. L’eau, toujours recommencée. Et les harmonies, et l'imprévisibilité de sa musique.  (…) 

 

Chaque mesure, chaque phrase musicale, est une couleur. L’écoute exige une attention soutenue. On entre dans la musique comme dans un paysage inconnu, impénétrable de tant de densité. Jean-Marie Curti dit dans sa présentation, en montrant le soleil couchant sur les arbres autour de l’Espace du Bois des Dames: « Regardez cette lumière, ces milliers de verts différents: c’est cela la multitude de couleurs de Debussy. »

 

L’imprévisibilité de Debussy est construite note par note, instrument par instrument. A cause de cette imprévisibilité le spectateur ne peut pas « voler » la musique, l’anticiper et la classer dans une suite harmonique déjà connue ou entendue. Sa musique est une des rares que l’on ne peut voler. On doit l’accueillir et en accepter la surprise et l’étrangeté. »

 

(billet complet ici)

 

 

08:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.