21/09/2016

CFF et Cornavin : projet pharaonique vs silence assourdissant

À lire le blog très détaillé de Rodolphe Weibel on se demande pourquoi: pourquoi payer 4,5 milliards ce qui pourrait coûter 700 millions (en arrondi)? Pourquoi faire des travaux gigantesques alors que le projet GeReR propose à moindre coût une solution simple et aussi efficace que celle attendue du barnum des CFF?


cff,cornavin,aéroport,gérer,Ce projet, celui de Genève Route et Rail, a été envoyé aux autorités depuis des mois. Ils le connaissent mais gardent le silence. Étrange. 

 

Pourquoi ne pas au moins mentionner qu’il existe? Pourquoi ne pas le démolir à coups d’arguments si c’est un mauvais projet (cliquer sur l’image pour agrandir)?

 

Au lieu de cela, le silence des responsables politiques est assourdissant.

 

Demain les députés genevois devront entériner ou non le projet à 4,5 milliards. Puissent-ils dire non, afin de mettre enfin les différents projets en concurrence. 

 

Les Verts, opposés à la traversée de la rade et plutôt frais sur la grande traversée, ont ici une occasion formidable de préserver Genève et de faciliter la mobilité ferroviaire à faible de coût. Ils devraient logiquement voter contre le projet à 4,5 milliards, dont une partie du montant pourrait être affecté à des besoins plus écologistes ou sociaux.

 

Pour ne pas mourir idiot: ici, le blog de Rodolphe Weibel et de l’association Genève Route et Rail

 

 

14:48 Publié dans Genève | Tags : cff, cornavin, aéroport, gérer | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Merci de votre appui! Juste un complément qu'il me paraît particulièrement opportun de mentionner. Vous écrivez, "Genève Route et Rail envoyé aux autorités depuis des mois".

C'est en novembre 2013 (il y a presque trois ans), qu'a été diffusé très largement, au Conseil d'Etat, à tous ses membres, à tous les présidents de parti, aux organisations économiques, aux communes directement touchées, à bon nombre de députés, à la presse le dossier qui explique en détail le système qui permet d'économiser tout agrandissement de Cornavin.

Nous n'étions à l'évidence pas trop tard, le Collectif des 500 venait de déposer les signatures pour son initiative.

Écrit par : weibel | 21/09/2016

Répondre à ce commentaire

Précision utile, qui malheureusement confirme mon impression d'une sorte d'intention d'éviter le projet GeReR.

Écrit par : hommelibre | 21/09/2016

Répondre à ce commentaire

"confirme mon impression d'une sorte d'intention d'éviter le projet GeReR."
Ce n'est pas une impression, c'est un fait. Le cheval (les BTP) réclame sont picotin (les milliards). Le projet proposé n'est pas assez cher. D'ailleurs c'est facile, ceux qui décident ne sont pas ceux qui paient. Ceux qui paient sont les contribuables. Donc il ne reste plus que le référendum pour refuser les milliards. On peut aussi de poser des questions sur les éventuels dessous de table, pardon on dit commissions.

Écrit par : Charles | 21/09/2016

Répondre à ce commentaire

Le plus grave à mon avis, c'est que, vu que ça dure depuis près de trois ans, aucun des acteurs coupables n'osera reconnaitre une bourde d'une telle ampleur. Ce sera donc la fuite en avant et le déni, puis le passage en force, validé par un parlement qui n'a aucune idée de quoi on parle, ou qui fait comme si.
L'Histoire gardera les traces mais le mal sera fait.

Écrit par : Pierre Jenni | 22/09/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire