05/11/2013

Conseil d’Etat 2e tour: Thierry Apothéloz - Antonio Hodgers

Thierry Apothéloz a d’emblée un bon point: il écrit bien. Il est clair, construit dans ses idées, agréable. Jamais agressif, respectueux, même dans ses critiques. J’apprécie ses billets plus culturels. Les billets politiques sont parfois trop consensuels pour moi et je me demande où il est positionné. Cela dit c’est un politique souple, pas un littéraire.

Lire la suite

03/11/2013

Municipal: provocations croisées

Le mini-psychodrame du Municipal genevois fait ses vaguelettes. Je l’ai dit ailleurs, les propos de Denis Menoud sont blessants et des excuses de sa part sont certainement souhaitables. Il n’avait pas à attaquer Pascal Holenweg comme il l’a fait. Pas plus qu’il n’a à mettre en cause l’appartenance suisse des naturalisés.

Lire la suite

31/10/2013

Brèves genevoises: Julie, Anne, Sandrine et les autres...

Attention: le 11 novembre Eric Stauffer, en père fouettard, ira tirer personnellement les oreilles des abstentionnistes, qui grandiront démesurément. A tel point que l’on dira d’eux qu’ils sont affublés d’un bonnet d’âne. Les enfants auront tellement honte à l’idée de paraître un jour décorés d’esgourdes éléphantesques qu’il deviendront des citoyens modèles. On peut rêver.

Lire la suite

09/10/2013

Conseil d’Etat 2e tour: un choix embarrassant

Mon choix n’est pas arrêté. L'offre électorale ne recoupe pas mes lignes. Si je soutiendrai le projet de traversée de la rade parce que prioritaire, ceux et celles qui le défendent font partie de formations avec lesquelles j’ai d’importants désaccords de fond. Je suis pro-européen, donc peu en phase avec l’UDC dont je respecte pourtant la démarche patriotique, que je considère comme une valorisation de nos racines.

Lire la suite

12:44 Publié dans Elections, Genève, Politique | Tags : élection, geneve, conseil d'etat, rade, traversée, verts, socialistes, plr, udc, mcg | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | | |  del.icio.us | Digg! Digg

26/09/2013

Les Verts: deux erreurs impardonnables

Quand les premiers mouvement écolos se sont formés en groupes politiques, une partie de la population, dont j’étais, voyait cela avec intérêt. Le discours était relativement simple car l’écologie d’alors surfait sur l’abondance économique et la critique du système consumériste.

Lire la suite